traitement naturel Sommeil (Troubles du...)

Traitement naturel pour Sommeil (Troubles du...)

Traitement naturel Troubles du Sommeil - Ensemble des troubles affectant tant l'endormissement que la qualité du sommeil

Direction scientifique, Dr J. Burgos
Medecin - Acupuncture 

Mise à jour : 2021-01-04 15:07:45

Sommaire

Phytothérapie

Phytothérapie
Par Marie-Christine LANGGUTH CUEVA
Naturopathe - Iridologue - Nutrithérapie

Introduction au traitement naturel des troubles du sommeil

Les troubles du sommeil et les causes de l'insomnie peuvent être multiples et d'origine très variée. Mais en dehors de toute pathologie avérée, une mauvaise hygiène alimentaire entraine souvent des difficultés pour trouver l'endormissement ou peut expliquer certains réveils nocturnes : une alimentation trop riche, excessive ou mal adaptée est souvent la cause de troubles légers du sommeil.

En modifiant ses habitudes de vie, chacun peut alors retrouver un sommeil de qualité, si essentiel à la récupération de l'organisme.

Traitement naturel des troubles du sommeil liés à l'anxiété et aux troubles de l'émotion

Betacine est de la bétaïne glycine, un composé naturellement trouvé dans certains aliments. Il peut être extrait à partir des betteraves sucrières sous une forme très concentrée. Le résultat est une poudre cristallisée blanche à 99% pure.

Betacine est la plus récente et la plus pertinente méthylation. La méthylation est un processus normal qui fabrique de nouvelles cellules, crée les antioxydants normaux et décompose les produits chimiques nocifs. La méthylation de Betacine est le processus primaire par lequel l'homocystéine est transformée en méthionine composé non-toxique.

La méthylation de la bétaïne glycine abaisse donc les niveaux dangereux d'homocystéine

La méthylation de Betacine abaisse le risque de maladie cardiaque et d'accident vasculaire. Plusieurs études prouvent en effet que des niveaux élevés d'homocystéine sont associés à une incidence plus élevée de maladie cardiaques (conférence DAN 1999).

La méthylation de la bétaïne glycine augmente le SAMe, ce qui peut avoir des effets efficaces :

D’antivieillissement,

Sur les troubles de la concentration et de perte de mémoire liés à un état dépressif par la stimulation de la production naturelle de SAMe.

o Le SAMe est un antidépresseur naturel en augmentant le niveau de la sérotonine. En plus d'augmenter les niveaux de sérotonine pour améliorer des fonctions émotives, SAMe est essentiel pour un fonctionnement correct du régulateur du sommeil qu'est la Melatonine.

De reminéralisation des cellules nerveuses, les patients d'Alzheimer et de Parkinson améliorent leur état.

L’usage au long cours de la bétaïne glycine s’accompagnera d’un apport constant en vitamines B. 

Recherches associées : remede pour dormir vite - insomnie remede miracle - meilleur produit naturel pour dormir - remede pour dormir profondement - remede naturel sommeil reparateur - apnée du sommeil traitement naturel - somnifère naturel le plus puissant - produit naturel sommeil profond 

Nos conseils et expérience en phytothérapie

produits naturels à prendre Préambule : Le choix des produits décrits ou des substances qui les composent est le fait de notre expérience et celle de nos confrères auteurs de leurs publications quant à leurs propriétés reconnues en phytothérapie en vue d'une aide réelle à la résolution de cette pathologie ; ces conseils sont délivrés à titre d'exemple, de façon non exhaustive et ne doivent pas priver l'internaute de procéder aux recherches qui lui semblent nécessaires. Par ailleurs, nos conseils ne remplacent ni ne doivent vous priver de consulter votre professionnel.le de santé pour toute information complémentaire utile conformément aux conditions générales d'utilisation de notre site .

En première intention à titre d'exemple, le(s) produit(s)...

Associé(s) utilement par exemple avec...

D'autres exemples de substances ou produits intéressant(e)s à connaître ici, comme...

Bibliographie

*Afaghi A, O'Connor H, Chow CM. High-glycemic-index carbohydrate meals shorten sleep onset. Am J Clin Nutr. 2007 Feb;85(2):426-30