traitement naturel Zona

Traitement naturel pour Zona

Traitement naturel Zona - Remèdes naturels des manifestations zonatiques. Le zona est une infection caractérisée par une éruption douloureuse de vésicules disposées en grappes, ressemblant à celles de la varicelle mais limitées à...

Direction scientifique, Dr J. Burgos
Medecin - Acupuncture 

Mise à jour : 2021-03-04 11:31:17

Sommaire

Phytothérapie

Phytothérapie
Par Marie-Christine LANGGUTH CUEVA
Naturopathe - Iridologue - Nutrithérapie

Introduction au traitement naturel du zona 

Affection très douloureuse, cette maladie est due à un virus dormant qui n'est autre que celui de la varicelle, le virus varicelle-zona (VZV).

Maintenu en sommeil par le système immunitaire, il peut se réveiller chez l'adulte, touchant une personne sur cinq souvent après 50 ans*.

L'inflammation d'un nerf ou d'un ganglion ainsi que des vésicules sur la peau en représentent les manifestations les plus fréquentes.

Des traitements naturels locaux peuvent soulager rapidement les démangeaisons, les douleurs parfois aigües et invalidantes.

Ces actions locales s'accompagneront d'un traitement naturel de ses composantes internes : inflammation, immunité, stress

Traitement naturel des manifestations douloureuses du zona

En usage externe des HE désinfectantes et antivirales actives contre les manifestations dermiques du zona.

  • HE de Palmarosa est remarquablement efficace en cas de problèmes cutanés, mycosiques, cicatriciels et eczémateux. Elle régule la transpiration
  • HE de Niaouli présente des qualités décongestionnantes veineuses et radioprotectrices, freinant le vieillissement de la peau. C'est un antiseptique.
  • HE de Tea Tree est une des HE les plus polyvalentes en aromathérapie ; elle est antibactérienne puissante à large spectre, fongicide, antivirale et immunostimulante.
  • HE de Bois de Rose a été sélectionnée pour ses propriétés anti-infectieuse, antifongique et antivirale, mais aussi pour sa très bonne tolérance pour la peau et sa capacité régénératrice cellulaire.
  • HE de Clou de Girofle est un stimulant général, un excellent antalgique et possède des propriétés anti-oxydantes. C'est aussi une HE anti-infectieuse, antibactérienne puissante, antivirale et antifongique.
  • HE de Menthe des Champs, très riche en menthol est antalgique, resserre les parois des vaisseaux et augmente l'activité des HE qui lui sont associées

Plantes et substances naturelles en usage interne pour une action anti-oxydante,  anti-inflammatoire et antidouleur.

Quelques plantes dans notre expérience ont apporté un soulagement de l'inflammation : 
  • La boswélie (Boswellia serrata) : l'acide  boswellique  montre  une activité anti-inflammatoire  par  inhibition de la lipooxygénase et de  la  synthèse des  leucotriènes
  • Le gingembre (Zinziber officinalis) : son effet  anti-inflammatoire est dû  à l'inhibition des enzymes cyclo-oxygénases et  lipooxygénases.
  • La griffe du chat (Uncaria tomentosa) exerce  une action anti-inflammatoire en inhibant la prostaglandine E2 et le « tumor necrosis factor-alpha ».
  • La Bétaïne pour son action de stimulation de la production naturelle de s-adénosylmethionine : appelée classiquement SAMe, elle est réputée active dans la dépression. Mais des études récemment publiées montrent une action significative sur la douleur par action sur les neurotransmetteurs. En outre, elle stimule la synthèse des protéoglycanes des cartilages. Elle réduit les inducteurs de cytokine et inhibe de manière efficace les COX-2. Favoriser sa production naturelle par un apport suffisant de Bétaïne Glycine Base sera non seulement plus économique mais surtout plus efficace qu'un apport externe du fait d'une assimilation directe et donc physiologique
  • Le curcuma (Curcuma longa) diminue les symptômes inflamatoires.

Renforcer l'immunité

Des substances naturelles ou plantes telles que Extrait de Curcuma (Curcuma longa), extrait de Chardonmarie (Silybum marianum), extrait de Gingembre (Zingiber officinale), Quercétine, extrait de Prêle des champs (Equisetum arvense), extrait de Gotu kola (Centella asiatica), extrait d’Echinacée pourpre (Echinacea purpurea), extrait de Tomate (Lycopersicon esculentum) titré en lycopène, extrait de Griffe du Chat (Uncaria tomentosa), extrait de Gentiane (Gentiana lutea), Vitamine E (acétate de Dalpha-tocophéryle), Vitamine A (Bêta-carotène) par lezurs actions spécifiques aux remforcement indispensable des défenses immunitaires lors de manifestations zonatiques.

La gestion du stress

Les situations de stress intense peuvent entraîner une carence en lysine, et de manière générale provoquer une chute des défenses immunitaires, réactivant de ce fait le virus et déclenchant ainsi un zona. En dehors des techniques de relaxation ou des moments de loisirs agréables que vous pouvez vous accorder, pratiquer 30 minutes d'exercices physiques par jour permet d'activer la circulation du sang et notamment des globules blancs, renforçant ainsi le système immunitaire : faire baisser la pression peut vous aider tout simplement à venir à bout d'un zona. 

Nos conseils et expérience en phytothérapie

produits naturels à prendre Préambule : Le choix des produits décrits ou des substances qui les composent est le fait de notre expérience et celle de nos confrères auteurs de leurs publications quant à leurs propriétés reconnues en phytothérapie en vue d'une aide réelle à la résolution de cette pathologie ; ces conseils sont délivrés à titre d'exemple, de façon non exhaustive et ne doivent pas priver l'internaute de procéder aux recherches qui lui semblent nécessaires. Par ailleurs, nos conseils ne remplacent ni ne doivent vous priver de consulter votre professionnel.le de santé pour toute information complémentaire utile conformément aux conditions générales d'utilisation de notre site .

En première intention à titre d'exemple, le(s) produit(s)...

Associé(s) utilement par exemple avec...

D'autres exemples de substances ou produits intéressant(e)s à connaître ici, comme...

A lire aussi...

Bibliographie

* Schmader K, George LK, et al. Race and stress in the incidence of herpes zoster in older adults. J Am Geriatr Soc. 1998 Aug;46(8):973-7.