traitement naturel Renforcer le système immunitaire

Traitement naturel pour Renforcer le système immunitaire

Traitement naturel Renforcer le système immunitaire - Soigner naturellement déficit Immunitaire - L'immunité caractérise la défense de l'organisme contre les éléments étrangers (et plus particulièrement les agents infectieux com...

Direction scientifique, Dr J. Burgos
Medecin - Acupuncture 

Mise à jour : 2020-10-12 15:16:54

Sommaire

Phytothérapie

Phytothérapie
Dossier selon Dr Van Snick.

 Introduction au traitement naturel de l'immunité

Les tissus attaqués par des virus ou bactéries produisent des substances qui avertissent le système immunitaire. La réaction immunitaire est due à   l’altération des tissus plutôt qu’à l’agent agresseur.

L’immunité est double, d’une part une immunité naturelle et d’autre part une immunité acquise.

L’immunité non spécifique produit une réponse rapide, immédiate, elle est composée de cellules phagocytaires.

L’immunité spécifique réagit en plusieurs heures ou jours. Durant ce temps les cellules immunitaires prennent connaissance des caractéristiques de l’antigène et se préparent à le détruire. 

Après l’élimination de l’agresseur, le corps garde en mémoire les cellules nécessaires pour éliminer ce même antigène. 

L’immunité spécifique contient la réponse à médiation humorale et la réponse à médiation cellulaire.

L'immunité non spécifique et l'immunité spécifique fonctionnent de manières complémentaires : pour qu’un antigène soit pris en compte par le système immunitaire spécifique, il doit lui être présenté par une cellule du système immunitaire non spécifique. Cette cellule devient alors une cellule présentatrice d’antigène.

Chaque cellule présente des marqueurs spécifiques. Ces marqueurs sont issus de 6 gènes paternels et de 6 gènes maternels. Ceci explique à la fois la spécificité cellulaire de chacun et aussi une capacité immunitaire individuelle.

La réponse immunitaire produite par les plantes peut être immédiate ou servir de prévention. L’échinacée purpurea est préventive, alors que le ginseng présente une action plus réactive.

Principales causes du déficit immunitaire

Les principales causes d’affaiblissement ou de dépression du système immunitaire sont :

L’âge, les déficits héréditaires et congénitaux, l’allergie, les infections : virales, bactériennes, parasitaires, mycosiques, ...

L’environnement, au prorata de sa capacité oxydative joue un rôle important, la présence de substances chimiques : dérivés du benzène, les métaux lourds, les pesticides, insecticides

Les drogues dont l’alcoolisme

Les traitements immunosuppresseurs

Les radiations en tout genre

Les surcharges lipidiques

Les régimes amaigrissants

L’obésité

Le stress

Le psychisme et la problématique psychosomatique 

Autant de facteurs de risque justifiant une stimulation du système immunitaire.

Quels signes peuvent nous alerter d’un risque de manque des défenses immunitaires ?

En clinique, les symptômes suivants peuvent être le signe d’un système immunitaire affaibli :

Une fatigue persistante, qui cache souvent un stress chronique ou un manque de sommeil, la sensibilité accrue aux infections, qui s’observe par des rhumes fréquents, des infections urinaires, des éruptions d’herpès, des vaginites à répétition, une verrue persistante, etc.

Les personnes affaiblies par l’un des facteurs suivants sont particulièrement concernées : le diabète, l’emphysème pulmonaire, un trouble cardiovasculaire, une maladie rénale, un cancer et/ou un traitement par chimiothérapie etc.

Les personnes âgées ont généralement un système immunitaire qui répond de façon moins rapide et moins forte aux infections que les adultes d’âge moyen. La sédentarité et, à l’inverse, le surentraînement, le manque de sommeil, le stress chronique prédisposent à la faiblesse immunitaire

Dans les pays industrialisés, la carence en micronutriments est de plus en plus courante. La popularité de la malbouffe explique en partie ce phénomène. Cette forme de malnutrition résulte d’un manque de vitamines et de minéraux. Des études sur des animaux ont montré qu’une déficience en un seul des micronutriments suivants nuit aux fonctions immunitaires : le zinc, le sélénium, le fer, le cuivre, le calcium, l’acide folique ou les vitamines A, B6, C et E.

En prévention au traitement naturel du déficit immunitaire

La prévention est avant tout liée à une alimentation saine.

Le rire, le travail personnel psychologique, la relaxation … sont autant de moyens d’amélioration d’une immunité faible.

Pour stimuler les défenses immunitaires, il semble que certains légumes soient plus efficaces que d’autres. Ce serait le cas des champignons, notamment les shiitakes et les pleurotes. L’ail, l’oignon et les échalotes sont aussi à privilégier pour leurs propriétés antimicrobiennes

De l’activité physique modérée et une gestion du stress sont conseillés.

Un sommeil régulier, l’arrêt du tabac, un poids équilibré sont des facteurs positifs. 

La phytothérapie, une thérapeutique naturelle probante pour soigner naturellement l'immunité, restaurer ou préserver les défenses immunitaires.

Les traitements classiques à mettre en œuvre sont souvent totalement disproportionnés par rapport au trouble à traiter ce qui les rend inapplicables, mais donne libre champ à des thérapeutiques moins agressives que nous allons essayer de décrire ici.

Ces moyens vont permettre de renforcer l’immunité en augmentant la résistance de l’individu à l’agent agresseur et/ou en augmentant son seuil de tolérance vis à vis des effets positifs ou négatifs des traitements classiques.

Associées à une complémentation de sels minéraux et d’antioxydants, les résultats cliniques sont probants.

Associer Curcuma, Uncaria Tomentosa, Lycopène, Vitamine E, Vitamine A, Gotu Kola, Prêle (Equisetum Arvense), Echinacée, Gingembre (Zingiber Officinalis), Gentiane (Gentiana Lutea), Quercétine, Carduus Marianus vise prioritairement… 

la restauration de l'immunité

la lutte contre l’inflammation 

la reminéralisation, 

les effets antioxydants, 

la lutte contre l'accumulation de l'effet oxydatif en cas de stress (burn out) ou de prise de certains traitements

la préservation de la formule sanguine et la protection hépatique

Pour quelles raisons ces substances naturelles ont été choisies pour le traitement naturel des défenses immunitaires ?

la restauration de l'immunité sera l'objet de l'échinacée, la gentiane (Gentiana lutea), le gingembre (zingiber officinalis), le curcuma, l'uncaria tomentosa, la vitamine A et de la quercétine

l'action anti-inflammatoire se produira par  quercétine, le gingembre (zingiber officinalis), le curcuma, l'uncaria tomentosa, la vitamine A 

la reminéralisation aura lieu  prêle (Equisetum Arvense)

une action anti-oxydante sera mise en place place par le curcuma, l'uncaria tomentosa, la vitamine A et gingembre (zingiber officinalis)

la lutte contre l'accumulation de l'effet oxydatif de certains traitements lourds sera menée par le lycopène, la vitamine E, le gotu kola ; une action anti-nauséeuse est assurée par le gingembre (zingiber officinalis)

l'equilibre de la formule sanguine sera préservée par la gentiane (Gentiana lutea)

la détoxification et la réparation de l'épithélium hépatique sera le fait de Carduus Marianus

 

Recherches associées : renforcer système immunitaire plantes, système immunitaire faible traitement naturel, renforcer système immunitaire huiles essentielles, vitamine pour renforcer le système immunitaire, renforcer système immunitaire naturopathie, système immunitaire faible que faire, médicament pour renforcer système immunitaire

Nos conseils et expérience en phytothérapie

produits naturels à prendre Préambule : Le choix des produits décrits ou des substances qui les composent est le fait de notre expérience et celle de nos confrères auteurs de leurs publications quant à leurs propriétés reconnues en phytothérapie en vue d'une aide réelle à la résolution de cette pathologie ; ces conseils sont délivrés à titre d'exemple, de façon non exhaustive et ne doivent pas priver l'internaute de procéder aux recherches qui lui semblent nécessaires. Par ailleurs, nos conseils ne remplacent ni ne doivent vous priver d'une consultation ou de nous contacter pour toute information complémentaire utile conformément aux conditions générales d'utilisation de notre site .

En première intention à titre d'exemple, le(s) produit(s)...

Conseils en nutrition

Phytothérapie

A lire aussi...

Bibliographie

Mossad SB, Macknin ML, Medendorp SV, Mason P. Zinc gluconate lozenges for treating the common cold. A randomized, double-blind, placebo-controlled study. Ann Intern Med 1996;125:81-8. Godfrey JC, Conant Sloane B, Smith DS, et al. Zinc gluconate and the common cold: a controlled clinical study. J Int Med Res 1992;20:234-6. Al-Nakib W, Higgins PG, Barrow I, et al. Prophylaxis and treatment of rhinovirus colds with zinc gluconate lozenges. J Antimicrob Chemother 1987;20:893-901. Weismann K, Jakobsen JP, Weismann JE, et al. Zinc gluconate lozenges for common cold. A double-blind clinical trial. Dan Med Bull 1990;37:279-81. Scaglione F, Cattaneo G, Alessandria M, Cogo R. Efficacy and safety of the standardized Ginseng extract G115 for potentiating vaccination against the influenza syndrome and protection against the common cold. Drugs Exp Clin Res 1996;22:65-72. Brinkeborn RM, Shah DV, Degenring FH. Echinaforce and other Echinacea fresh plant preparations in the treatment of the common cold. A randomized, placebo controlled, double-blind clinical trial. Phytomedicine 1999;6:1-6. Vilter RW. Nutritional aspects of ascorbic acid: uses and abuses. West J Med 1980;133:485-92. Martin NG, Carr AB, Oakeshott JG, Clark P. Co-twin control studies: vitamin C and the common cold. Prog Clin Biol Res 1982;103:365-73. Pitt HA, Costrini AM. Vitamin C prophylaxis in marine recruits. JAMA 1979;241:908-11. Gunning K. Echinacea in the treatment and prevention of upper respiratory tract infections. West J Med 1999;171:198-200. Barrett B, Vohmann M, Calabrese C. Echinacea for upper respiratory infection. J Fam Pract 1999;48:628-35. Grimm W, Muller HH. A randomized controlled trial of the effect of fluid extract of Echinacea purpurea on the incidence and severity of colds and respiratory infections. Am J Med 1999;106:138-43. Chu DT, Wong WL, Mavligit GM. Immunotherapy with Chinese medicinal herbs. II. Reversal of cyclophosphamide-induced immune suppression by administration of fractionated Astragalus membranaceus in vivo. J Clin Lab Immunol 1988;25:125-9. Weber ND, Andersen DO, North JA, et al. In vitro virucidal effects of Allium sativum (garlic) extract and compounds. Planta Med 1992;58:417-23. Zakay-Rones Z, Varsano N, Zlotnik M, et al. Inhibition of several strains of influenza virus in vitro and reduction of symptoms by an elderberry extract (Sambucus nigra L.) during an outbreak of influenza B Panama. J Altern Complement Med 1995;1:361-9. Lindenmuth GF, Lindenmuth EB. The efficacy of echinacea compound herbal tea preparation on the severity and duration of upper respiratory and flu symptoms: a randomized, double-blind, placebo-controlled study. J Altern Complement Med 2000;6:327-34. Melchart D, Walther E, Linde K, et al. Echinacea root extracts for the prevention of upper respiratory tract infections: a double-blind, placebo-controlled randomized trial. Arch Fam Med 1998;7:541-5. Stimpel M, Proksch A, Wagner H, et al. Macrophage activation and induction of macrophage cytotoxicity by purified polysaccharide fractions from the plant Echinacea purpurea. Infect Immun 1984;46:845-9. Giles JT, Palat CT III, Chien SH, et al. Evaluation of Echinacea for treatment of the common cold. Pharmacother 2000;20:690-7. Douglas RM, Chalker EB, Treacy B. Vitamin C for preventing and treating the common cold. Cochrane Database Syst Rev 2000;(2):CD000980. Marshall I. Zinc for the common cold. Cochrane Database Syst Rev 2000;(2):CD001364. Jackson JL, Lesho E, Peterson C. Zinc and the common cold: a meta-analysis revisited. J Nutr 2000;130:1512S-5S. Provinciali M, Montenovo A, Di Stefano G, et al. Effect of zinc or zinc plus arginine supplementation on antibody titre and lymphocyte subsets after influenza vaccination in elderly subjects: a randomized controlled trial. Age Ageing 1998;27:715-22. Prasad AS, Fitzgerald JT, Bao B, et al. Duration of symptoms and plasma cytokine levels in patients with the common cold treated with zinc acetate. A randomized, double-blind, placebo-controlled trial. Ann Intern Med 2000;133:245-52. Petrus EJ, Lawson KA, Bucci LR, Blum K. Randomized, double-masked, placebo-controlled clinical study of the effectiveness of zinc acetate lozenges on common cold symptoms in allergy-tested subjects. Curr Ther Res 1998;59:595-607. Piscitelli SC, Burstein AH, Welden N, et al. The effect of garlic supplements on the pharmacokinetics of saquinavir. Clin Infect Dis 2002;34:234-8. Gill HS, Rutherfurd KJ. Probiotic supplementation to enhance natural immunity in the elderly: effects of a newly characterized immunostimulatory strain of Lactobacillus rhamnosus HN001 (DR20) on leucocyte phagocytosis. Nutr Res 2001;21:183-9. Sheih YH, Chiang BL, Wang LH, et al. Systemic immunity-enhancing effects in healthy subjects following dietary consumption of the lactic acid bacterium Lactobacillus rhamnosus HN001. J Am Coll Nutr 2001;20:149-56. 8018 Lamm DL, Riggs DR. The potential application of Allium sativum (garlic) for the treatment of Hatakka K, Savilahti E, Ponka A, et al. Effect of long term consumption of probiotic milk on infections in children attending day care centres: double blind, randomised trial. BMJ 2001;322:1327. Hemila H. Vitamin C supplementation and common cold symptoms: factors affecting the magnitude of the benefit. Med Hypotheses 1999;52:171-8. Bensenor IM, Cook NR, Lee IM, et al. Active and passive smoking and risk of colds in women. Ann Epidemiol 2001;11:225-31. Cohen S, Tyrrell DA, Smith AP. Psychological stress and susceptibility to the common cold. N Engl J Med 1991;325:606-12. Takkouche B, Regueira C, Gestal-Otero JJ. A cohort study of stress and the common cold. Epidemiology 2001;12:345-9. Sun Y, Hersh EM, Lee SL, et al. Preliminary observations on the effects of the Chinese medicinal herbs Astragalus membranaceus and Ligustrum lucidum on lymphocyte blastogenic responses. J Biol Response Mod 1983;2:227-37. Melchart D, Linde K, Fischer P, Kaesmayr J. Echinacea for preventing and treating the common cold. Cochrane Database Syst Rev 2000;2:CD000530. Venuta A, Spano C, Laudizi L, et al. Essential fatty acids: the effects of dietary supplementation among children with recurrent respiratory infections. J Int Med Res 1996;24:325-30. Josling P. Preventing the common cold with a garlic supplement: a double-blind, placebo-controlled survey. Adv Ther 2001;18:189-93. Barak V, Halperin T, Kalickman I. The effect of Sambucol, a black elderberry-based, natural product, on the production of human cytokines: I. Inflammatory cytokines. Eur Cytokine Netw 2001;12:290-6. Schwarz E, Metzler J, Diedrich JP, et al. Oral administration of freshly expressed juice of Echinacea purpurea herbs fail to stimulate the nonspecific immune response in healthy young men: results of a double-blind, placebo-controlled crossover study. J Immunother 2002;25:413-20. Barrett BP, Brown RL, Locken K, et al. Treatment of the common cold with unrefined echinacea. A randomized, double-blind, placebo-controlled trial. Ann Intern Med 2002;137:939-46. Schulten B, Bulitta M, Ballering-Bruhl B, et al. Efficacy of Echinacea purpurea in patients with a common cold. A placebo-controlled, randomised, double-blind clinical trial. Arzneimittelforschung 2001;51:563-8. Takkouche B, Regueira-Mendez C, Garcia-Closas R, et al. Intake of wine, beer, and spirits and the risk of clinical common cold. Am J Epidemiol 2002;155:853-8. McElhaney JE, Gravenstein S, Cole SK, et al. A Placebo-Controlled Trial of a Proprietary Extract of North American Ginseng (CVT-E002) to Prevent Acute Respiratory Illness in Institutionalized Older Adults. J Am Geriatr Soc 2004;52:13-9. Yale SH, Liu K. Echinacea purpurea therapy for the treatment of the common cold: a randomized, double-blind, placebo-controlled clinical trial. Arch Intern Med 2004;164:1237-41. Meydani SN, Leka LS, Fine BC, et al. Vitamin E and respiratory tract infections in elderly nursing home residents. JAMA 2004;292:828-36. Zakay-Rones Z, Thom E, Wollan T, Wadstein J. Randomized study of the efficacy and safety of oral elderberry extract in the treatment of influenza A and B virus infections. J Int Med Res 2004;32:132-40. Sperber SJ, Shah LP, Gilbert RD, et al. Echinacea purpurea for prevention of experimental rhinovirus colds. Clin Infect Dis 2004;38:1367-71. Goel V, Lovlin R, Barton R, et al. Efficacy of a standardized echinacea preparation (Echinilin) for the treatment of the common cold: a randomized, double-blind, placebo-controlled trial. J Clin Pharm Ther 2004;29:75-83. Predy GN, Goel V, Lovlin R, et al. Efficacy of an extract of North American ginseng containing poly-furanosyl-pyranosyl-saccharides for preventing upper respiratory tract infections: a randomized controlled trial. CMAJ 2005;173:1043-8. Turner RB, Bauer R, Woelkart K, et al. An evaluation of Echinacea angustifolia in experimental rhinovirus infections. N Engl J Med 2005;353:341-8. Caruso TJ, Gwaltney JM Jr. Treatment of the common cold with echinacea: a structured review. Clin Infect Dis 2005;40:807-10. Linde K, Barrett B, Wolkart K, et al. Echinacea for preventing and treating the common cold. Cochrane Database Syst Rev 2006;(1):CD000530. Leyer GJ, Li S, Mubasher ME, et al. Probiotic effects on cold and influenza-like symptom incidence and duration in children. Pediatrics 2009;124:e172-e179. Kong F. Pilot clinical study on a proprietary elderberry extract: efficacy in addressing influenza symptoms. Online Journal of Pharmacology and Pharmacokinetics 2009;5:32-43. Roschek B, Fink RC, McMichael MD, et al. Elderberry flavonoids bind to and prevent H1N1 infection in vitro. Phytochemistry 2009;70:1255-61. Lizogub VG1, Riley DS, Heger M.Efficacy of a pelargonium sidoides preparation in patients with the common cold: a randomized, double blind, placebo-controlled clinical trial. Explore (NY). 2007 Nov-Dec;3(6):573-84.