traitement naturel Règles douloureuses ou abondantes

Traitement naturel pour Règles douloureuses ou abondantes

Traitement naturel Règles douloureuses - Les règles douloureuses sont caractérisées par des douleurs à type spasmodique, avec parfois des retentissements au niveau du bas-ventre mais aussi dans le dos. Les règles douloureuses, notre alimentation peut avoi

Direction scientifique, Dr J. Burgos
Medecin - Acupuncture 

Mise à jour : 2019-09-28 12:21:33

Sommaire

Phytothérapie

Phytothérapie
Par Marie-Christine LANGGUTH CUEVA
Naturopathe - Iridologue - Nutrithérapie

Les règles douloureuses, notre alimentation peut avoir une incidence importante sur le ressenti pendant le cycle menstruel, si elle est déséquilibrée

Les règles douloureuses sont caractérisées par des douleurs à type spasmodique, avec parfois des retentissements au niveau du bas-ventre mais aussi dans le dos : des symptômes qui peuvent devenir très invalidants au quotidien et altérer la qualité de vie. Ces périodes de déséquilibres hormonaux peuvent commencer tout aussi bien pendant la période de l'adolescence et perdurer jusqu'à la pré-ménopause. Le décroissement du taux d'œstrogènes dans l'organisme, le grand responsable des troubles, induit une diminution de sérotonine, la fameuse hormone du bonheur, le transit étant perturbé quant à lui, du fait de la présence accrue de progestérone. Notre alimentation peut avoir une incidence importante sur le ressenti pendant le cycle menstruel, si elle est déséquilibrée : pulsions vers le sucré, ventre gonflé, humeur altérée, signes classiques du syndrome prémenstruel vécu par plus de 90% des femmes.

Des aliments à évincer pendant cette période

  • La production de prostaglandines pro-inflammatoires est augmentée pendant la période des règles. Consommer du sucre et confiseries en tout genre entraine une surproduction d'insuline, cet excès étant en partie responsable de la production de prostaglandines : évitez le plus possible le sucre sous sa forme basique mais aussi méfiez-vous des produits tout préparés, souvent pourvoyeurs de sucres cachés.
  • Les protéines animales (surtout les viandes rouges) sont plus difficiles à digérer et intoxicantes que les protéines animales : faites la part belle aux légumineuses comme les lentilles, soja, pois chiche, graines germées et fruits secs, tout aussi riches en protéines.
  • Un jour de jeûne* la veille des règles ou le premier jour des règles peut décongestionner les douleurs localisées au niveau du bas-ventre.
  • Boire (trop) de café peut accentuer les douleurs, du fait de la production de neuromédiateurs amplifiant le phénomène de stress au niveau de l'organisme : du thé vert, des tisanes à base d'alchemille, de camomille romaine ou allemande seront plus bénéfiques, de part leurs vertus notamment antispasmodiques et décongestionnantes.

Des omégas mais pas n'importe lesquels

Les prostaglandines sont des hormones issues du métabolisme des acides gras omégas 3 et omégas 6, leur déséquilibre étant souvent à l'origine des règles douloureuses : certaines stimulent les contractions utérines, d'autres contrôlent les douleurs menstruelles. En cas de règles douloureuses, il convient donc de bien équilibrer les apports d'omégas 3/6 en respectant un ratio de 1/5. Or, notre alimentation est souvent 15 à 20 fois plus importante en omégas 6.
Mettez le plus possible au menu des petits poissons gras (EPA/DHA) comme le maquereau, le hareng, la sardine, l'anchois. Côté huile végétale, optez plutôt pour des huiles de lin, de colza, de cameline, riches en omégas 3*, ainsi que des graines de lin (sauf en cas de pathologies digestives), du pourpier et de la mâche.

Du magnésium dans votre assiette

Le magnésium a une action relaxante sur la musculature de l'utérus et la nature étant bien faite, bon nombre d'aliments en sont pourvoyeurs, alors autant ne pas s'en priver : les produits à base de céréales intégrales ou de farine complète apportent de 3 à 5 fois plus de magnésium que les produits raffinés (pain blanc, riz blanc poli ...), les oléagineux, les algues ( Nori), les légumes secs, les fruits de mer, l'épinard cru, le cassis frais, la banane, les oeufs et le pourpier pour ne citer que les principaux.

Du calcium, bon pour le système nerveux mais pas seulement

Le calcium, en dehors de son rôle capital dans la structure de l'os, intervient dans la coagulation sanguine ainsi que dans l'équilibre du système nerveux sympathique, plus que sollicité pendant la période des règles. Certaines céréales (blé, avoine), des oléagineux ( amande, noix, noisette),le pollen et bon nombre de légumes (carotte, chou, carvi, épinard, pomme de terre, oignon, navet) peuvent apporter les quantités de calcium optimales et bien assimilées par l'organisme, en dehors des produits laitiers et des fromages.

Réguler l'équilibre hormonal par l'alimentation, c'est possible

Certaines protéines végétales comme le soja, les lentilles ainsi que les graines de lin, de sésame, de pavot et tournesol contiennent des phyto-œstrogènes qui permettent de faire naturellement remonter le taux d'œstrogènes.
Après le repas, rien ne vous empêche d'apposer des cataplasmes de sel marin chauffé, tout comme le faisait nos grands-mères : posés sur le sacrum, enveloppés dans une gaze, ils soulageront de façon temporaire de certaines douleurs lancinantes.

Recherches associées : gingembre regles douloureuses - regle tres douloureuse remede de grand mere - règles douloureuses plantes médicinales - tisane pour règles douloureuses - règles hyper douloureuses - comment stopper les regles douloureuses - comment calmer les douleurs des regles - regles douloureuse remede miracle 

Nos conseils et expérience en phytothérapie

produits naturels à prendre Préambule : Le choix des produits décrits ou des substances qui les composent est le fait de notre expérience et celle de nos confrères auteurs de leurs publications quant à leurs propriétés reconnues en phytothérapie en vue d'une aide réelle à la résolution de cette pathologie ; ces conseils sont délivrés à titre d'exemple, de façon non exhaustive et ne doivent pas priver l'internaute de procéder aux recherches qui lui semblent nécessaires. Par ailleurs, nos conseils ne remplacent ni ne doivent vous priver d'une consultation ou de nous contacter pour toute information complémentaire utile conformément aux conditions générales d'utilisation de notre site .

En première intention à titre d'exemple, le(s) produit(s)...

Associé(s) utilement par exemple avec...

Bibliographie

* Barnard ND, Scialli AR, et al. Diet and sex-hormone binding globulin, dysmenorrhea, and premenstrual symptoms. Obstet Gynecol. 2000 Feb;95(2):245-50.
**Simopoulos AP. Omega-3 fatty acids in inflammation and autoimmune diseases. J Am Coll Nutr. 2002 Dec;21(6):495-505. Review.