traitement naturel Reflux gastrique

Traitement naturel pour Reflux gastrique

Traitement naturel Reflux gastrique - Remontées de liquide acide de l'estomac vers l'œsophage, pyrosis, sensation de brulure, tels sont les principaux symptômes cliniques liés à la présence d'un RGO, symptômes extrêmement fréquents ressentis par bon nombr

Direction scientifique, Dr J. Burgos
Medecin - Acupuncture 

Mise à jour : 2019-09-28 12:20:47

Sommaire

Phytothérapie

Phytothérapie
Par Marie-Christine LANGGUTH CUEVA
Naturopathe - Iridologue - Nutrithérapie

Introduction au traitement naturel du reflux gastrique 

Le reflux gastro-oesophagien (RGO), l'alimentation a également sa part de responsabilité en tant que facteur déclenchant, tout en pouvant aider à en diminuer certains des symptômes, invalidants au quotidien

Remontées de liquide acide de l'estomac vers l'œsophage, pyrosis, sensation de brulure, tels sont les principaux symptômes cliniques liés à la présence d'un RGO, symptômes extrêmement fréquents ressentis par bon nombre de personnes. Même si le reflux gastro-oesophagien ne présente aucun caractère particulier de gravité dans sa majorité, il nécessite d'être pris au sérieux lorsque ces remontées deviennent périodiques et ce, sur une longue période : une sténose, une anémie voir même une hémorragie digestive ne sont pas à exclure. Ses causes sont multiples : en dehors de la présence d'une hernie hiatale, de la consommation de certains médicaments (tranquillisants) ou d'une position allongée trop fréquente, l'alimentation a également sa part de responsabilité en tant que facteur déclenchant, tout en pouvant aider à en diminuer certains des symptômes, invalidants au quotidien.

Des habitudes alimentaires à revoir

  • Certains aliments pourraient être les responsables d'un phénomène d'irritation,augmentant de ce fait les symptômes liés au reflux gastro-oesophagien. La muqueuse de l'œsophage est notamment agressée par l'afflux répété des sucs gastriques due à la consommation de tabac, des excitants en général dont surtout l'alcool. Le café*, même s'il est souvent considéré comme excitant notoire, aurait un effet relaxant et antioxydant qui l'emporterait sur les risques liés à l'acidité : le tout est de rester raisonnable au niveau de sa consommation ( pas plus de 2 tasses par jour).
  • Une alimentation excessive, trop liquide trop sucrée, épicée ou acide peut exacerber les phénomènes inflammatoires. La réduction des portions et une fragmentation des repas peut aider à en diminuer les symptômes.
  • Evitez le plus possible également tout aliment qui provoque des gaz, comme les boissons gazeuses, trop riches en phosphore, mais aussi les gommes à mâcher ou l'eau au bicarbonate de soude.
  • Il est essentiel d'apporter une quantité hydrique suffisante à l'organisme, en buvant ½ h avant ou après les repas, mais jamais pendant les repas : une habitude à prendre qui peut notablement limiter l'importance du reflux.

Une alimentation plus riche en fibres

La constipation et les ballonnements sont souvent associés, avec pour conséquence majeure d'augmenter la pression dans l'abdomen : la consommation de 30g de fibres alimentaires par jour, associée à un apport hydrique suffisant peut aider à réguler le transit. Faites la part belle aux produits complets ( si votre intestin vous le permet) comme le riz brun, le pain complet ainsi qu'une portion conséquente de légumes et de fruits à chacun de vos repas.

La chasse aux mauvais acides gras

Certaines matières grasses, dites saturées, sont longues à digérer et peuvent nuire à la tension du sphincter oesophagien inférieur (SOI), de par leur stagnation prolongée au niveau de l'estomac. Optez plutôt pour des « bonnes » protéines faibles en « mauvais » acides gras, qui vont stimuler la sécrétion d'une hormone, la gastrine : la tension du sphincter en est ainsi améliorée. La consommation de petits poissons gras, en plus d'être une source de protéines intéressante, sont riches en oméga 3 (EPA/DHA), des actifs qui permettre de réguler les épisodes inflammatoires, de par leur action sur la diminution de certaines prostaglandines.

La mélatonine au secours du RGO **

La mélatonine, associée à un apport de vitamines B6, B9 et B12, L-tryptophane, méthionine et bétaïne, pourrait être bénéfique de par son action inhibitrice sur la sécrétion acide de l'estomac, mais également sur la synthèse de monoxyde d'azote (NO ): ce dernier joue un rôle important dans la relaxation transitoire du sphincter oesophagien, souvent à l'origine d'un reflux chez de nombreux patients.

Des boissons aux vertus apaisantes :

Boire de l'eau est un réflexe important mais pas seulement : certaines tisanes à base de mauve, de mélisse ou de plantain peuvent contribuer à soulager les irritations de la muqueuse intestinale, grâce à la présence de leur pectine et de leur mucilage. Une autre façon de s'hydrater tout en protégeant les tissus des agressions acides.

Un poids peut être à surveiller ***

L'obésité, en particulier celle liée à l'obésité abdominale, joue un rôle déterminant dans les symptômes de reflux gastro-oesophagien : perdre du poids, c'est aussi s'assurer en partie d'un soulagement des symptômes.

Apprendre à gérer son stress

Une bonne partie des problèmes digestifs pourraient être liés au stress : le système digestif est souvent associé au 2ème cerveau. Apprendre à déterminer ses principales sources de stress, les éliminer en s'accordant des périodes relaxantes, en pratiquant un sport peuvent être des mesures efficaces et simples à adopter au quotidien.

La phytothérapie comme traitement naturel du reflux gastro oesophagien

Dans le traitement des pathologies gastro-duodénales - Oesophagite, Hélicobacter Pylori, aphtes, aérophagie, stomatite, acidité gastrique (brûlure d'estomac), colite, colite infectieuse, mycose digestive, diarrhées, halitose (mauvaise haleine), reflux oesophagien, mycose digestive, côlon irritable, migraines digestives) - la phytothérapie peut être utile. 

Les produits d'extraction naturelle d'origine minérale et végétale constituent un protecteur général du tube digestif et un régulateur harmonieux de ses anomalies fonctionnelles:

  • extraits de Brocoli (Brassica olearacea), 
  • Airelle (Vaccinium vitis idaea), 
  • Reglisse (Glycyrrhiza glabra), 
  • Avoine (Avena sativa), 
  • Gentiane (Gentiana lutea)

Nos conseils et expérience en phytothérapie

produits naturels à prendre Préambule : Le choix des produits décrits ou des substances qui les composent est le fait de notre expérience et celle de nos confrères auteurs de leurs publications quant à leurs propriétés reconnues en phytothérapie en vue d'une aide réelle à la résolution de cette pathologie ; ces conseils sont délivrés à titre d'exemple, de façon non exhaustive et ne doivent pas priver l'internaute de procéder aux recherches qui lui semblent nécessaires. Par ailleurs, nos conseils ne remplacent ni ne doivent vous priver d'une consultation ou de nous contacter pour toute information complémentaire utile conformément aux conditions générales d'utilisation de notre site .

En première intention à titre d'exemple, le(s) produit(s)...

Associé(s) utilement par exemple avec...

Bibliographie

* Shimamoto T, Yamamichi N, Kodashima S, Takahashi Y, Fujishiro M, Oka M, Mitsushima T, Koike K. No association of coffee consumption with gastric ulcer, duodenal ulcer, reflux esophagitis, and non-erosive reflux disease: a cross-sectional study of 8,013 healthy subjects in Japan. PLoS One. 2013 Jun 12;8(6):e65996
** Pereira Rde S. Regression of gastroesophageal reflux disease symptoms using dietary supplementation with melatonin, vitamins and aminoacids: comparison with omeprazole. J Pineal Res. 2006 Oct;41(3):195-200.
*** Ayazi S, Hagen JA, et al. Obesity and gastroesophageal reflux: quantifying the association between body mass index, esophageal acid exposure, and lower esophageal sphincter status in a large series of patients with reflux symptoms. J Gastrointest Surg. 2009 Aug;13(8):1440-7