traitement naturel Acidité gastrique

Traitement naturel pour Acidité gastrique

L'hyperacidité gastrique se manifeste généralement par une sensation de brûlure . Elle peut faire suite à l'ingestion de certains aliments ou à un état de stress et provoque du reflux. Sur le long terme elle peut être à l'origine d'ulcères.

Direction scientifique, Dr J. Burgos
Medecin - Acupuncture 

Mise à jour : 2019-04-04 14:41:20

Sommaire

Phytothérapie

Phytothérapie
Par Marie-Christine LANGGUTH CUEVA
Naturopathe - Iridologue - Nutrithérapie

Introduction au traitement naturel de l'acidité gastrique

On dit souvent qu’on a des brûlures d’estomac quand on ressent un goût amer et désagréable dans la bouche avec des douleurs brûlantes à la poitrine cela après avoir mangé  plus d’aliments que d’habitude ou des aliments difficiles à digérer par exemple riches en graisse. Ces brûlures qui sont courantes chez l’Homme s’appellent hyperacidité gastrique.

Ce phénomène peut aussi bien atteindre les adultes que les enfants et même les nourrissons. Les causes de l’hyperacidité gastrique sont nombreuses telles que la bactérie appelée Helicobacter pylori qui engendre des inflammations gastriques, les problèmes psychologiques comme le stress, la prise de médicaments provoquant des complications gastro-intestinales, une alimentation inadaptée, une hernie hiatale, le surpoids lors des grossesses ou non qui augmentent la pression sur l’estomac, les allergies à certains aliments ou médicaments, les causes génétiques ou la malformation au niveau de l’estomac, les agents infectieux. 

L’hyperacidité se manifeste par des remontées d’acide gastrique de l’estomac vers l’œsophage aussi dit reflux gastro-œsophagien provoquant sur le long terme une formation d’ulcères. Le reflux s’explique comme suit : le sphincter œsophagien qui est un muscle qui agit comme une valve ne fonctionne pas correctement. Cette valve après avoir laisser entrer les nourritures ne se ferme pas comme il se doit et laisse ainsi de l’acide s’échapper vers le haut. 

L’hyperacidité de l’estomac peut être légère ou sévère selon les cas. Cette affection digestive peut atteindre tous les groupes d’âge mais certains critères l’induisent plus facilement tels que l’obésité, la richesse en matières grasse des aliments, la période de gestation.

L'alimentation comme premier remède naturel à l'acidité gastrique 

Les aliments qui peuvent provoquer un reflux de l'acide gastrique vers l'oesophage sont le chocolat, la menthe poivrée, la menthe verte, les aliments gras, l'alcool, les oignons ; les aliments qui peuvent accroître l'acidité des sucs gastriques sont le café, les boissons à base de cola, la bière, le lait. Les aliments qui peuvent causer de l'irritation et des brûlures en cas d'œsophage déjà endommagé sont les agrumes, les tomates, les aliments très épicés, le café. Allons donc voir pourquoi plus en détails.

  • Les aliments gras : Ils sont trop riches en matières grasses saturées (qui sont les mauvaises graisses pour notre corps ) et vont donc contribuer à diminuer le tonus du sphincter oesophagien inférieur.Les aliments auront alors la voie libre pour remonter de l'estomac vers l'oesophage, causant ainsi des reflux, des brûlures d'estomac. Notons également que les graisses saturées sont plus longues à être digérées que les acides gras insaturés ou polyinsaturées (contenus notamment dans les petits poissons gras, les huiles végétales de colza, de cameline, de lin ) et pourront donc accroître les risques d'aigreur. Dans l'idéal, il conviendra de limiter le plus possible les apports en charcuteries, fritures, chocolats viennoiseries et pâtisseries en tout genre fabriqués industriellement, les viandes rouges, le beurre, toutes les huiles végétales d'arachide, de palme, de coco, les fromages à pâtes dures (type emmental ou conté ).Le poisson peut agréablement remplacer votre entrecôte; les légumineuses, votre assiette de frites.
  • Les boissons : chocolat, le café et le thé ; Le chocolat, le café et le thé contiennent tous des méthylaxanthines qui sont de puissants anti-oxydants mais aussi des substances relaxantes pour les muscles. Elles vont donc contribuer à diminuer l'efficacité du clapet de l'oesophage et augmenter les risques de refluxgastro-œsophagien (RGO). En cas de brûlures d'estomac, il faudra donc penser à limiter ce type de boissons. Autre mauvais point pour le café et les boissons à cola : elles augmentent le stress, facteur de RGO. Si vous aimez le thé et le café, pensez à les remplacer par des tisanes douces (orange, mélisse, romarin) . Privilégiez le chocolat noir par rapport au chocolat au lait.
  • Le lait : Il sera à bannir car il a tendance à augmenter la sécrétion gastrique et donc l'acidité à long terme.
  • L'alcool : Il aggrave la sécrétion gastrique et donc l'acidité mais il a aussi la fâcheuse tendance à détendre le sphincter œsophagien inférieur. Il faudra donc veiller à limiter votre consommation de vins, d'apéritifs, de spiritueux en général mais également de vinaigre. Le vin rouge pourra toutefois être préféré au vin blanc ou à la bière, de part sa haute teneur en resvératrol, un antioxydant majeur sans dépasser toutefois la limite raisonnable de 2 verres par jour. L'eau et les boissons sans alcool pourront agréablement remplacer les boissons alcoolisées.
  • Les boissons gazeuses : Elles contiennent des minéraux acidifiants pour l'organisme et augmentent la quantité d'air dans l'estomac. Ce dernier va alors faire pression sur le clapet qui risque des'ouvrir plus souvent, augmentant ainsi les épisodes de RGO.
  • N'abusez pas de la menthe : Cette plante contient des acides dits "volatils" qui détendent le passage entre l'œsophage et l'estomac, laissant ainsi la voie libre au reflux gastro-œsophagien (RGO). Il faudra donc éviter d'en parfumer vos plats mais penser aussi à modérer votre consommation de bonbons, boissons ou sauces à la menthe. La gomme à mâcher a, de plus, l'inconvénient de faire rentrer de l'air dans l'estomac. Le persil, la coriandre ou le thym pourront largement la remplacer.
  • Gare aux plats épicés : Les plats épicés ne font pas bon ménage avec les brûlures d'estomac car ils peuvent irriter l'œsophage et activer la production de sucs gastriques. Il faudra donc veiller à ne pas consommer d'épices qui brûlent trop: tous les currys, les poivres (de par la présence de pipérine), les piments et les poivrons, (de part la présence de capsaïcine), seront à éviter. Certains épices plus doux pourront relever vos plats tout en préservant votre système digestif : le curcuma par exemple qui est un puissant anti-inflammatoire. Pensez également aux fines herbes, telles que le persil, la ciboulette, grandes pourvoyeuses de vitamine C. Et pensez à saler vos plats avec modération : le sel semble aussi augmenter l'acidité gastrique.
  • Agrumes, des fruits à risque : L'acidité de certains agrumes peut irriter l'œsophage. De plus, certains de ces fruits stimulent les secrétions digestives dans l'organisme. Le contenu de l'estomac devient plus acide et risque de brûler les parois du tube digestif. Les oranges, pamplemousses, mandarines, kumquats devront donc être consommés de façon modérés, en dehors des repas et si possible à éviter dès le réveil (votre estomac étant « à vide » depuis la veille sans aucun tampon pour absorber l'acidité que vous allez lui apporter) .Un bémol à apporter toutefois pour le citron qui, une fois passé la barrière de l'oesophage, deviendrait alcalin. Pensez aussi à la banane, un fruit alcalin par excellence ainsi qu'aux pommes et poires (quand c'est la saison), les fruits les moins acides de tous. Vous ferez de plus le plein de vitamines !
  • La tomate peut favoriser le reflux acide : Sa saveur acide (due surtout aux composants de sa peau et de ses pépins) peut irriter les muqueuses altérées par les reflux. Il vaudra donc mieux les consommer pelées et épépinées. Ne les supprimez pas toutefois entièrement de votre alimentation car elles sont pourvoyeuses d' antioxydants, de part la présence de lycopène, ce dernier devant être cuit pour délivrer tout ses bienfaits. En général, pensez à booster votre alimentation avec des fruits et légumes qui sont indispensables pour fortifier la muqueuse de l'œsophage.
  • Freinez votre consommation d'oignon : L'oignon contient des acides aminés soufrés qui peuvent irriter la muqueuse de votre estomac. Il appartient de plus à la classe des aliments fermentables. Autrement dit, il fermente dans l'intestin. Conséquence : il diminue la résistance du muscle qui barre la route des remontées acides. La consommation d'oignon favorise ainsi les brûlures d'estomac et les douleurs dans l'œsophage. Pensez donc à les faire cuire: ils seront ainsi plus digestes. N'en consommez pas plus d'une à deux fois par semaine et pensez à les remplacer par de l'échalote.

N'oublions pas !

Le fait de manger trop rapidement ou abondamment peut surcharger l'estomac et exercer une pression sur un sphincter déjà affaibli. De même un excès de poids - et donc de graisse autour de l'abdomen - exerce une pression sur le sphincter. On réduira donc nécessairement les brûlures d'estomac en perdant du poids.

La phytothérapie, le traitement naturel utile contre l'acidité gastrique 

Dans le traitement des pathologies gastro-duodénales - Oesophagite, Hélicobacter Pylori, aphtes, aérophagie, stomatite, acidité gastrique (brûlure d'estomac), colite, colite infectieuse, mycose digestive, diarrhées, halitose (mauvaise haleine), reflux oesophagien, mycose digestive, côlon irritable, migraines digestives) - la phytothérapie peut être utile. 

Les produits d'extraction naturelle d'origine minérale et végétale comme les extraits de Brocoli (Brassica olearacea), Airelle (Vaccinium vitis idaea), Reglisse (Glycyrrhiza glabra), Avoine (Avena sativa), Gentiane (Gentiana lutea) constituent un protecteur général du tube digestif et un régulateur harmonieux de ses anomalies fonctionnelles.

Nos conseils et expérience en phytothérapie

produits naturels à prendre Préambule : Le choix des produits décrits ou des substances qui les composent est le fait de notre expérience et celle de nos confrères auteurs de leurs publications quant à leurs propriétés reconnues en phytothérapie en vue d'une aide réelle à la résolution de cette pathologie ; ces conseils sont délivrés à titre d'exemple, de façon non exhaustive et ne doivent pas priver l'internaute de procéder aux recherches qui lui semblent nécessaires. Par ailleurs, nos conseils ne remplacent ni ne doivent vous priver d'une consultation ou de nous contacter pour toute information complémentaire utile conformément aux conditions générales d'utilisation de notre site .

En première intention à titre d'exemple, le(s) produit(s)...

Associé(s) utilement par exemple avec...

A lire aussi...