traitement naturel Rhumatisme

Traitement naturel pour Rhumatisme

Le terme commun de rhumatisme désigne une maladie aiguë ou chronique caractérisée par l'inflammation des articulations. Selon leur degré de gravité, les rhumatismes peuvent être classés en trois catégories : le rhumatisme inflammatoire avec une prédominan

Direction scientifique, Dr J. Burgos
Medecin - Acupuncture 

Mise à jour : 2018-01-28 15:45:40

Sommaire

Phytothérapie

Phytothérapie
Par Marie-Christine LANGGUTH CUEVA
Naturopathe - Iridologue - Nutrithérapie

Les rhumatismes peuvent être soulagés en partie par une alimentation ciblée et adaptée voir même dans certains cas agir en prévention.

Selon leur degré de gravité, les rhumatismes peuvent être classés en trois catégories : le rhumatisme inflammatoire avec une prédominance de l'inflammation des articulations, le rhumatisme dégénératif plus lié à l'usure et le rhumatisme des parties molles, pourvoyeur d'états irritatifs au niveau des insertions musculaires. Toutes ces pathologies peuvent être soulagées en partie par une alimentation ciblée et adaptée voir même dans certains cas agir en prévention.

Une alimentation basique pour soulager

Les inflammations sont très souvent majorées de par la présence d'acide en quantité trop importante au niveau de l'organisme : le cartilage et les os et les articulations en sont les premiers à en faire les frais, en perdant de leur structure et de leur stabilité. Même si l'organisme est capable de rétablir un équilibre acido-basique, de par les réserves en ions calcium et sodium qu'il possède, l' alimentation du 20ème siècle est toutefois par nature trop acide : trop de quantités de viande, de produits industriels et de laitages consommés chaque jour . Pour faire face à cet afflux d'acidité, l'organisme va alors puiser dans son stock de calcium, stock situé au niveau de l'os en majorité et contribuer à son altération. L'une des solutions est d'apporter un maximum d'aliments basiques pour compenser cet hyper-acidité : les légumes (sauf ceux riches en acide oxalique, comme les épinards, les blettes, l'oseille), les pommes de terre, les oléagineux( amandes, noisettes riches en calcium) et la banane sont basiques par nature.

Une bonne élimination des toxines

Chaque jour, notre organisme fabrique un certain nombre de toxines, de substances inflammatoires qu'il convient d'éliminer sous peine de les voir s'accumuler, notamment au niveau des articulations. Des tisanes, en plus d'une eau de source peu minéralisée (1 litre par jour) à base notamment de reine des prés, de saule ou de cassis(feuilles) vont permettre l'élimination des résidus et des toxiques, via le foie et les reins.

Une réponse auto-immune à réguler

  • Certaines poussées rhumatismales pourraient être liées à la consommation de certains aliments, déclenchant des manifestations de type allergique : un rhumatisme dit « allergique », qu'il convient de décrypter en recherchant l'aliment suspecté ( produit céréalier, laitage par exemple). L'exclusion de l'aliment ne peut se faire qu'après avoir démontrée ( relation de cause à effet), avec l'aide de votre médecin.
  • Les rhumatismes inflammatoires chroniques sont occasionnés par un dérèglement du système immunitaire de défense, qui attaque ses propres composants articulaires, les rhumatismes auto-immuns. Ils pourraient être dus au croisement d'un terrain génétique prédisposé et d'une alimentation moderne, basée sur une surconsommation notamment de laitages, de céréales génétiquement modifiées, de viandes, de molécules de synthèse chimiques non reconnues par le corps ainsi que par certains modes de cuisson générateurs de molécules de Maillard, hautement toxiques et d'une destruction d'une grande partie des vitamines : l'une des solutions est d'adopter une alimentation simple, naturelle, biologique, adaptée à nos gènes, associant produits crus et/ou cuits à la vapeur ou à l'étouffée.
  • D'autre part, certains aliments, toujours les mêmes, tels que les produits céréaliers, les laitages, les graisses animales dites « saturées », les aliments cuits pourvoyeurs de molécules de Maillard, pourraient interférer avec la flore intestinale et le système immunitaire : des suspects tout trouvés pour expliquer en partie certains types de rhumatismes induisant une destruction du cartilage( polyarthrite inflammatoire).

Des omégas 3 pour soulager

Les acides gras de type omégas 3 (EPA/DHA) agissent favorablement sur le processus inflammatoire, en diminuant notamment la production de certaines prostaglandines. Les petits poissons gras en sont richement pourvus (maquereau, hareng, sardine, anguille ,anchois) mais aussi le pourpier et la mâche, sans oublier les huiles végétales de 1ère pression à froid comme celles de colza, de cameline ou de lin.

Des molécules anti-inflammatoires dans l'assiette

La famille des crucifères représentée par le chou-fleur, chou rouge et blanc, chou de Bruxelles, chou frisé, brocoli, chou-rave, chou romanesco sont des légumes anti-inflammatoires, par nature, en plus d'être antioxydants, de par les acides soufrés qu'ils renferment. Pensez également à mettre dans vos assiettes des légumes racines tout aussi puissants pour calmer le processus inflammatoire : radis noir, navet, rutabaga, raifort. L'ail, la tomate et le poivron seront des éléments précieux pour diminuer les douleurs liées à l'arthrose. Les épices comme le gingembre et le curcuma sont agréables au goût en plus d'apporter un soulagement notable, de par leurs vertus elles aussi anti-inflammatoires.

Un poids de croisière adapté

Si vous êtes en surpoids, essayez de perdre quelques kilos superflus qui surchargent les articulations de la hanche notamment. Essayez de manger moins d'aliments farineux et sucrés (pain, céréales du petit déjeuner, friandises) au profit des légumes, de fruits et de protéines végétales (soja, quinoa, légumineuses) et n'hésitez pas à avoir recours à un nutritionniste pour vous aider dans cette démarche.

Nos conseils et expérience en phytothérapie

produits naturels à prendre Préambule : Le choix des produits décrits ou des substances qui les composent est le fait de notre expérience et celle de nos confrères auteurs de leurs publications quant à leurs propriétés reconnues en phytothérapie en vue d'une aide réelle à la résolution de cette pathologie ; ces conseils sont délivrés à titre d'exemple, de façon non exhaustive et ne doivent pas priver l'internaute de procéder aux recherches qui lui semblent nécessaires. Par ailleurs, nos conseils ne remplacent ni ne doivent vous priver d'une consultation ou de nous contacter pour toute information complémentaire utile conformément aux conditions générales d'utilisation de notre site .

En première intention à titre d'exemple, le(s) produit(s)...

Associé(s) utilement par exemple avec...

Documentation