traitement naturel Allergies respiratoires, rhume des foins

Traitement naturel pour Allergies respiratoires, rhume des foins

Réduire les allergies respiratoires. Une action anti-histaminique vise à réduire ou à éliminer les effets de l'histamine, un médiateur chimique endogène... Des solutions naturelles efficaces existent !

Direction scientifique, Dr J. Burgos
Medecin - Acupuncture 

Mise à jour : 2018-02-05 14:16:38

Sommaire

Phytothérapie

Phytothérapie
Par Dr Van Snick

Définition de l'allergie

L'allergie est une sensibilité hors du commun à des substances qui ne gênent pas la plupart des gens.

Il s'agit d'une réaction de l'organisme qui extériorise ses toxines soit en cas de débordement des voies normales d'élimination soit en cas de surplus de toxines.

Les voies normales d'élimination étant : les urines, les règles, le sperme, la sueur, les selles.

Dès qu'un débordement se manifeste, l'organisme cherche d'autres voies de sortie avec en premier « choix » la peau et les muqueuses. Viennent ensuite les poumons puis le système nerveux central.

Et enfin s'installent les phénomènes d'encrassement et de déposition (sclérose, hyperlipémie, hyperuricémie).

Il est manifeste également que l'hérédité tient un rôle non négligeable dans la probabilité qu'a un patient de présenter une allergie.

Les symptômes liés aux allergies

Si la plupart des symptômes sont bien connus (urticaire, eczéma, asthme, rhinite), d'autres signes sont moins évidents (fatigue, céphalées, anxiété, dépression, ulcère, troubles biliaires...)

Mécanisme de l'allergie respiratoire ou cutanée

Chez les personnes allergiques, l'organisme identifie une substance courante comme un antigène ennemi, l'organisme met alors en place une fabrication d'anticorps (majoritairement les IgE) contre cette substance.

Les anticorps sensibilisent alors d'autres cellules du corps, les mastocytes qui, chargées en IgE, deviennent sensibles à l'allergène.

Les cellules sensibilisées libèrent alors, lors du contact avec la substance, de l'histamine et d'autres médiateurs allergiques, substances naturelles du corps, inoffensives à taux normal.

Dès qu'un certain seuil de tolérance est dépassé, ces médiateurs provoquent une dilatation vasculaire qui est la cause de l'inflammation.

Solutions naturelles aux allergies cutanées ou repiratoires 

La solution radicale est bien sûr de ne plus être exposé à l'allergène.

Cela est réalisable pour des allergies alimentaires. Pour ce qui est des allergies cutanées ou respiratoires, dans de nombreux cas, cela n'est bien sûr pas envisageable, on pense par exemple aux allergies aux pollens.

Il convient dès lors d'aider l'organisme afin d'atténuer cette réaction.

Pour être efficace tant pour ce qui concerne les réactions respiratoires que lors de contacts cutanés, l'action doit comporter une dimension multidirectionnelle.

Il s'agira d'agir principalement ...

• sur les émonctoires (foie, rein) par une action de drainage pour éviter l'engorgement de l'organisme par les toxines,
• par une action frénatrice de la libération d'histamine
• et une action anti-inflammatoire.

Les différentes actions substances naturelles efficaces dans leur registre :

• L'acétylcysteine mieux connu pour ses propriétés antiradicalaires n'en a pas moins un effet fluidifiant des mucosités. Par ailleurs, il réduit la production cellulaire d'agents pro-inflammatoires tels le TNF alpha et l'interleukine 1 principalement impliqués dans les problèmes pulmonaires.
• La quercétine est un flavonoïde naturel qui en plus de son action antioxydante, inhibe la libération d'histamine des mastocytes et a une action anti-inflammatoire en inhibant la synthèse des leucotriènes et des prostaglandines
• La pensée sauvage (Viola tricolor) : son action dépurative qui élimine les toxines au niveau du rein et protège ainsi la peau de l'élimination cutanée
• La Fumeterre : utile par son action de drainage du foie et des reins combinée à une action antihistaminique et anti-sérotonine
• Le cassis (Ribes nigrum) feuilles : l'on vise ici l'activité anti-inflammatoire des prodelphinidols des feuilles par augmentation de l'activité corticosurrénale ce qui induit une activité cortisone-like
• L'extrait de pépins de raisin (OPC): son effet anti-radicalaire et anti-inflammatoire en fait un produit de choix notamment dans l'asthme ou il réduit la quantité de leucotriènes
Zinc : deuxième élément essentiel le plus important, on en trouve dans plus de 300 enzymes. Il intervient notamment au niveau des systèmes immunitaire, reproducteur et nerveux. Son action anti-inflammatoire en fait un remède de choix dans les problèmes d'asthme ; son action cicatrisante sera précieuse en cas d'éruption cutanée.
• Le Curcuma : plante plus connue pour son action digestive, elle intervient dans la chaîne de l'inflammation et de l'allergie en agissant sur les leucotriènes. A ce titre, elle diminue les réactions d'allergie, son action pulmonaire et nasale est nette.

Nos conseils et expérience en phytothérapie

produits naturels à prendre Préambule : Le choix des produits décrits ou des substances qui les composent est le fait de notre expérience et celle de nos confrères auteurs de leurs publications quant à leurs propriétés reconnues en phytothérapie en vue d'une aide réelle à la résolution de cette pathologie ; ces conseils sont délivrés à titre d'exemple, de façon non exhaustive et ne doivent pas priver l'internaute de procéder aux recherches qui lui semblent nécessaires. Par ailleurs, nos conseils ne remplacent ni ne doivent vous priver d'une consultation ou de nous contacter pour toute information complémentaire utile conformément aux conditions générales d'utilisation de notre site .

En première intention de prescription, à titre d'exemple, le(s) produit(s)...

Associé(s) utilement par exemple avec...

D'autres exemples de substances ou produits intéressant(e)s à connaître ici, comme...

Conseils en nutrition

Phytothérapie