traitement naturel Migraine

Traitement naturel pour Migraine

Traitement Naturel Migraine - La migraine est un syndrome caractérisé par des accès de céphalées intenses (maux de tête) souvent unilatérales, accompagnées de symptômes de nausées et vomissements

Direction scientifique, Dr J. Burgos
Medecin - Acupuncture 

Mise à jour : 2019-10-30 10:08:34

Sommaire

Phytothérapie

Phytothérapie
Dossier selon le Dr Van Snick

Introduction au traitement naturel des migraines

Une des caractéristiques de la migraine, maladie fonctionnelle, est l'absence de tout critère anatomique ou biologique permanent. Ce qui empêche bien sûr de poser un diagnostic en dehors des crises. Celui ci est donc exclusivement posé par l'interrogatoire et après exclusion de toute autre origine médicale. La principale anomalie constatée pendant la migraine est, d'une part une vaso-dilatation extra-crânienne, d'autre part une augmentation du débit sanguin cérébral.

La nature intime du processus migraineux est inconnue, et pourtant, peu de syndromes , en clinique, se présentent de façon aussi univoque que les migraines, quels que soient les facteurs déclenchants de l'accès.

Le caractère le plus remarquable de la maladie migraineuse est son évolution par crises: celles-ci débutent habituellement avant 40 ans, se répétant en nombre très variable au fil des années, pour généralement diminuer de fréquence ou disparaître avant le troisième âge. Les femmes en souffrent trois fois plus souvent que les hommes, et on la retrouve dans 4% des cas chez les enfants. Le caractère familial apparaît évident et la notion de terrain allergique, nerveux correspond à la notion d'hérédité. Un sujet né d'un parent migraineux à 3 x plus de chances de développer des migraines que s'il est né de parents non-migraineux. La transmission est vraisemblablement multifactorielle.

La fréquence des vraies migraines est nettement supérieure chez les sujets de race blanche.

Les facteurs déclenchants des migraines

Ils sont nombreux !

Ils peuvent être psychologiques comme un événement inattendu suscitant joie ou tristesse, un changement de travail, le chômage, le mariage, une naissance, un deuil, la colère réprimée, ... une phase de relaxation pendant le week-end

Les éléments déclenchants peuvent être alimentaires (chocolat, fromage, alcool, ..) ; sensoriels ( soleil, lumière, bruit,...) ; climatiques (printemps, automne) hormonaux ; la migraine débute à la puberté et a des recrudescences prémenstruelles avec arrêt pendant les grossesses et à la ménopause.

Qu'est-ce qu'une migraine? Qu'est-ce qu'une céphalée? Les imbrications sont tellement compliquées que, pour simplifier, le terme "maux de tête" est plus communément employé.

Les migraines organiques graves représentent moins de 5 % du total des "maux de tête". Les migraines vraies représentent plus de la moitié des céphalées.

Toute migraine avant d'être traitée en médecine naturelle doit faire l'objet d'une mise au point prouvant l'absence de lésion organique.

Le mécanisme physiopathologique de la céphalée est relativement mal connu. Le mécanisme le plus étudié est celui de la migraine vraie. Il s'agirait d'une stimulation du système orthosympathique suivi d'une réaction de défense du parasympathique.

La réaction neurovégétative se répercute sur la motricité des vaisseaux.

  • La première phase par excitation du système orthosympathique provoque une libération d'adrénaline et de noradrénaline avec une augmentation du tonus vasculaire et libération de sérotonine, le tout provoquant une vasoconstriction.
  • La deuxième phase réactionnelle provoque une vasodilatation par libération d'histamine et de neurokinine. Ces deux réactions s'accompagnent d'une stimulation générale du système orthosympathique et parasympathique justifiant la réaction générale de l'organisme: spasme digestif, nausées, transpiration,...

La douleur résulte plus des phénomènes inflammatoires locaux que de ces troubles de la motricité vasculaire.

Ces troubles inflammatoires locaux provoquent vasodilatation,exsudation de protéines plasmatiques, dégranulation des mastocytes (dure-mère, ...). Les nausées sont liées à la sérotonine .

Traitements naturels des migraines

Les substances naturelles utiles :

  • Craeatagus extr sec : Plante relaxante dont l'action sur la circulation est régulatrice. Elle diminue les migraines liées au stress et à la tension , elle permet un sommeil meilleur. Relaxante du cœur elle améliore son travail et ralentit légèrement le rythme cardiaque
  • Cannelle : L'huile essentielle de cannelle est composée d'aldéhyde cinnamique, et de phénols. Elle stimule la digestion et la respiration, est antiseptique, antispasmodique, vermifuge ; elle est indiquée dans l'atonie et les spasmes gastro-intestinaux. Plusieurs études indiquent que la cannelle est efficace pour aider les migraineux. La cannelle est aussi riche en antioxydants et pourrait jouer un rôle dans le métabolisme des sucres et des graisses. Son action sur la migraine est liée à son action digestive et sur la tension
  • Cassis at feuilles : Plantes stimulante des glandes surrénales, elle est riche en vitamines C et permet d'augmenter la résistance au stress. Son activité dans la migraine est due à son rôle adaptogène et à son action anitinflammatoire.
  • Mentha piperata : La menthe à une action reconnue sur les migraines digestives due à deux activités, une action tonique digestive et une action antispasme qui en font la plante de choix dans cette indication
  • Angelica archangelica : La racine d'angélique contient une huile essentielle qui est bénéfique pour tout le système digestif. Elle est stimulant de l'appareil digestif. Indiquée en cas de douleurs et spasmes elle a une action spécifique sur la douleur des migraines. Elle améliore les problèmes de ballonnement et d'aérophagie. Plusieurs études cliniques confirment cette action sur les migraines
  • Cynara extr sec : L'artichaut agit sur les affections hépo-biliaires grâce la cynarine. Elle est particulièrement utile dans le cas de la congestion ou d'insuffisance hépatique par son action cholérétique En stimulant la sécrétion biliaire, l'artichaut agit également sur les états de constipation souvent responsables de migraines .
  • Thea sinensis extr sec : Plante anti-oxydante par excellence sa richesse en théine lutte contre les variations vasoconstriction / vasodilatation trouvée dans la migraine. Son action est rapide mais elle doit être prise dès le début de la migraine pour être le plus efficace

Nos conseils et expérience en phytothérapie

produits naturels à prendre Préambule : Le choix des produits décrits ou des substances qui les composent est le fait de notre expérience et celle de nos confrères auteurs de leurs publications quant à leurs propriétés reconnues en phytothérapie en vue d'une aide réelle à la résolution de cette pathologie ; ces conseils sont délivrés à titre d'exemple, de façon non exhaustive et ne doivent pas priver l'internaute de procéder aux recherches qui lui semblent nécessaires. Par ailleurs, nos conseils ne remplacent ni ne doivent vous priver d'une consultation ou de nous contacter pour toute information complémentaire utile conformément aux conditions générales d'utilisation de notre site .

En première intention à titre d'exemple, le(s) produit(s)...

Associé(s) utilement par exemple avec...

Conseils en nutrition

Phytothérapie

Bibliographie

-Blau JN, Engel HO. A new cluster headache precipitant: increased body heat. Lancet 1999;354:1001-2.
-Mauskop A, Altura BT, Cracco RQ, et al. Intravenous magnesium sulfate relieves cluster headaches in patients with low serum ionized magnesium levels. Headache 1995;35:597-600. 1185
- Buckle J. Use of aromatherapy as a complementary treatment for chronic pain. Altern Ther Health Med 1999;5:42-51.
-Schoenen J, Lenaerts M, Bastings E. High-dose riboflavin as a prophylactic treatment of migraine: results of an open pilot study. Cephalalgia 1994;14:328-9.-Schoenen J, Jacquy J, Lenaerts M. Effectiveness of high-dose riboflavin in migraine prophylaxis. A randomized controlled trial. Neurology 1998;50:466-70.
-Migliardi JR, Armellino JJ, Friedman M, et al. Caffeine as an analgesic adjuvant in tension headache. Clin Pharmacol Ther 1994;56:576-86.
-Gobel H, Schmidt G, Soyka D. Effect of peppermint and eucalyptus oil preparations on neurophysiological and experimental algesimetric headache parameters. Cephalalgia 1994;14:228-34;discussion 182.
-Peikert A, Wilimzig C, Kohne-Volland R. Prophylaxis of migraine with oral magnesium: results from a prospective, multi-center, placebo-controlled and double-blind randomized study. Cephalalgia 1996;16:257-63.
-Gobel H, Fresenius J, Heinze A, et al. [Effectiveness of Oleum menthae piperitae and paracetamol in therapy of headache of the tension type]. [Article in German]. Nervenarzt 1996;67:672-81.
-Chakravarty N. Inhibition of histamine release from mast cells by nigellone. Ann Allergy 1993;70:237-42.
-Chrubasik S, Eisenberg E, Balan E, et al. Treatment of low back pain exacerbations with willow bark extract: a randomized double-blind study. Am J Med 2000;109:9-14.
-Gruenwald J, Brendler T, Jaenicke C. PDR for Herbal Medicines. 1st ed. Montvale, NJ: Medical Economics Company, Inc., 1998.
-Awang DVC. Prescribing therapeutic feverfew (Tancetum pathrnium (L.) Schultz Bip., syn. Chrysanthemumparthenium (L.) Bernh). Int Med 1998;1:11-3.
-Heptinstall S, Groenewegen WA, Spangenberg P, Loesche W. Extracts of feverfew may inhibit platelet behaviour via neutralization of sulphydryl groups. J Pharm Pharmacol 1987;39:459-65.
-de Weerdt GJ, Bootsman HPR, Hendriks H. Herbal medicines in migraine prevention. Randomized double-blind, placebo-controlled, crossover trial of a feverfew preparation. Phytomedicine 1996;3:225-30.
-Heptinstall S, White A, Williamson L, Mitchell JR. Extracts of feverfew inhibit granule secretion in blood platelets and polymorphonuclear leucocytes. Lancet 1985;1:1071-4.
-Makheja AN, Bailey JM. A platelet phospholipase inhibitor from the medicinal herb feverfew (Tanacetum parthenium). Prostaglandins Leukot Med 1982;8:653-60.
-Groenewegen WA, Heptinstall S. A comparison of the effects of an extract of feverfew and parthenolide, a component of feverfew, on human platelet activity in-vitro. J Pharm Pharmacol 1990;42:553-7.
-Heptinstall S, Groenewegen WA, Spangenberg P, Losche W. Inhibition of platelet behaviour by feverfew: a mechanism of action involving sulphydryl groups. Folia Haematol Int Mag Klin Morphol Blutforsch 1988;115:447-9.
-Johnson ES, Kadam NP, Hylands DM, Hylands PJ. Efficacy of feverfew as prophylactic treatment of migraine. Br Med J (Clin Res Ed) 1985;291:569-73.
-Murphy JJ, Heptinstall S, Mitchell JR. Randomized, double-blind, placebo-controlled trial of feverfew in migraine prevention. Lancet 1988;2:189-92.
-Palevitch D, Earon G, Carasso R. Feverfew (tanacetum parthenium) as a prophylactic treatment for migraine- a double-blind, placebo-controlled study. Phytotherapy Res 1997;11:508-11. -Demirkaya S, Dora B, Topcuoglu MA, et al. A comparative study of magnesium, flunarizine and amitriptyline in the prophylaxis of migraine. J Headache Pain 2000;1:179-86.
-Pfaffenrath V, Wessely P, Meyer C, et al. Magnesium in the prophylaxis of migraine--a double-blind placebo-controlled study. Cephalalgia 1996;16:436-40.
-Adelman J, Adelman R. Current options for the prevention and treatment of migraine. Clin Ther 2001;23:772-88.
-Institute of Medicine. Caffeine for the Sustainment of Mental Task Performance: Formulations for Military Operations. Washington, DC: National Academy Press, 2001. Available at: http://books.nap.edu/books/0309082587/html/index.html.
-Pfaffenrath V, Diener HC, Fischer M, et al. The efficacy and safety of Tanacetum parthenium (feverfew) in migraine prophylaxis--a double-blind, multicentre, randomized placebo-controlled dose-response study. Cephalalgia 2002;22:523-32.
-Boehnke C, Reuter U, Flach U, et al. High-dose riboflavin treatment is efficacious in migraine prophylaxis: an open study in a tertiary care centre. Eur J Neurol 2004;11:475-7.
-Trauninger A, Pfund Z, Koszegi T, Czopf J. Oral magnesium load test in patients with migraine. Headache 2002;42:114-9.
-Fiebich BL, Chrubasik S. Effects of an ethanolic salix extract on the release of selected inflammatory mediators in vitro. Phytomedicine 2004;11:135-8.
-Diener HC, Rahlfs VW, Danesch U. The first placebo-controlled trial of a special butterbur root extract for the prevention of migraine: reanalysis of efficacy criteria. Eur Neurol 2004;51:89-97.
-Diener HC, Pfaffenrath V, Schnitker J, et al. Efficacy and safety of 6.25 mg t.i.d. feverfew CO2-extract (MIG-99) in migraine prevention--a randomized, double-blind, multicentre, placebo-controlled study. Cephalalgia 2005;25:1031-41.