traitement naturel Allergies cutanées

Traitement naturel pour Allergies cutanées

Traitement naturel Allergies cutanées - Réduire les allergies cutanées. L'histamine est un médiateur chimique endogène dont la production augmente lors de réactions allergiques... Une action anti-histaminique vise à réduire cette production naturelle d'hi

Direction scientifique, Dr J. Burgos
Medecin - Acupuncture 

Mise à jour : 2019-09-28 11:18:44

Sommaire

Phytothérapie

Phytothérapie
Marie-Christine LANGGUTH CUEVA
Naturopathe - Iridologue - Nutrithérapie

L'alimentation, même si elle n'est pas la seule piste pour éradiquer ces problèmes d'allergies cutanées, peut améliorer le terrain allergénique. Elle passe tout d'abord par l'évincement de certains aliments dits « allergisants » et surtout par la consommation de produits ou éléments qui vont pouvoir calmer cette surexpression.

Une allergie cutanée est liée à une hypersensibilité de l'organisme humain à certaines substances. Le système immunitaire réagit de manière exagérée lorsque l'organisme entre en contact avec ces substances ou les absorbe. Les personnes qui y sont sensibles développent alors différentes formes d'allergies cutanées : urticaire, eczéma, dermatite atopique, photo-allergie ou allergie médicamenteuse. Ces phénomènes déséquilibrent l'organisme, créant ainsi des phénomènes inflammatoires.

Les principaux aliments allergènes :

  • 90 % des allergies ( alimentaires) sont causées par les arachides (cacahuètes), les fruits à écales (amandes, noix du Brésil, noix de cajou, noisettes ou avelines, noix de macadamia, pacanes, pignons, pistaches, noix), les graines de sésame et de moutarde, le lait, les oeufs, les fruits de mer (le poisson, les crustacés, les mollusques), les légumineuses (soja, pois, lentilles, haricots, fèves), le soya et le blé ainsi que ses variétés parentes ( kamut, épeautre, triticale), les légumes de la famille des ombellifères (surtout le céleri, mais aussi l'aneth, l'anis, la carotte, le fenouil, le persil, la coriandre, le cumin, le poivre), les fruits comme la pomme, les fraises, le kiwi et les fruits exotiques
  • Attention aux allergies croisées qui augmentent le risque : le système de défense de l'organisme réagit dans ce cas fortement à des allergènes différents mais qui se ressemblent au niveau de la structure biochimique. Si vous déjà allergique à l'arachide, vous avez 35% de risque de réagir si vous consommez des noix.Si vous avez une réaction allergique dès que vous utilisez des gants en latex, vous risquez dans 35% des cas de développer une allergie croisée en consommant un kiwi, une banane, de la châtaigne ou un avocat.Abstenez vous de votre salade de tomates préférées ou de cacahuètes à l'apéritif si vous êtes allergique aux graminées ! La liste est longue et le mieux est de demander l'avis de votre allergologue. 

Pensez à consommer certains antioxydants * :

De nombreux aliments en contiennent et vont aider à diminuer les inflammations, liées au terrain allergique

  • la vitamine C est un puissant antioxydant et très facile à consommer au quotidien : agrumes, légumes mais aussi herbes fraîches en contiennent une large part (voir aussi l'article sur vitamine C et agrumes).
  • la quercétine est un pigment végétal qui appartient à la classe des phyto-pigments hydrosolubles appelés flavonoïdes et est reconnue pour être la plus active. Vous la trouverez naturellement dans une grande variété d'aliments tels que les agrumes, pommes, abricots, brocolis, câpres, cassis, poivrons rouges et verts, myrtilles, cerises, airelles, raisins, oignons rouges et jaunes, poires, prunes, groseilles rouges, fraises, baies, thé noir ou vert, tomates ainsi que certaines graines et plusieurs fruits oléagineux comme les noix. De plus, la quercétine améliore l'action de la vitamine C dans l'organisme, en augmentant son absorption et en retardant son élimination.
  • des omégas 3 pour réduire l'inflammation : vous les trouverez surtout dans les poissons gras (maquereau, hareng, sardines, foie de morue), le pourpier. L'huile végétale de périlla est une très bonne source également d'omégas 3, tout comme l'huile végétale de colza, de cameline ou de lin.

Respectez le bon état de votre muqueuse intestinale :

  • Adoptez une alimentation équilibrée, prenez vos repas à heures régulières. Mangez dans le calme et mastiquez bien les aliments.
  • Éliminez les facteurs susceptibles d'augmenter la perméabilité de la muqueuse intestinale : condiments forts, épices, alcools, laxatifs, tisanes irritantes. Évitez les légumes crus et consommez-les plutôt cuits (al dente ou à la vapeur afin de préserver au maximum toutes leurs vitamines)
  • Diminuez la consommation d'aliments qui favorisent les processus de fermentation : les sucres (pâtisseries, gâteaux), les légumineuses (si pas trempées et blanchies avant cuisson), le pain blanc et sa levure (remplacez-le plutôt par du pain au levain), le blé en général, les oignons, les choux, de par la présence d'amidon ou d'éléments soufrés. Evitez également les fruits secs, les salades conditionnées sous plastique, les plats déshydratés, les pommes de terre séchées, les conserves de poissons, les conserves de cornichons, riches quant à eux en sulfites.
  • Resemencez régulièrement votre flore intestinale ** : la composition de la flore intestinale serait l'élément commun des maladies allergiques et certains probiotiques pourraient jouer un rôle dans le développement d'une réponse immunitaire, participant à une microécologie intestinale, prévenir également, et potentiellement, traiter certaines allergies **

Apprenez à connaître vos émotions :

L'allergique est  un être qui présente souvent un terrain anxieux : des séances de relaxation ou de yoga peuvent permettent de limiter l'influence du stress, tout en boostant en parallèle votre alimentation avec surtout des légumes et fruits riches en vitamines du groupe B, tryptophane et en magnésium.


Voir également notre article sur les allergies respiratoires.

* Thornhill SM, Kelly AM. Natural treatment of perennial allergic rhinitis. Altern Med Rev. 2000 Oct; 5 (5):448-54. Knekt P, Kumpulainen J, et al. Flavonoid intake and risk of chronic diseases. Am J Clin Nutr. 2002 Sep; 76 (3):560-8.
** Giuseppe Caramia et al., Clinics in dermatology, 2008.

Nos conseils et expérience en phytothérapie

produits naturels à prendre Préambule : Le choix des produits décrits ou des substances qui les composent est le fait de notre expérience et celle de nos confrères auteurs de leurs publications quant à leurs propriétés reconnues en phytothérapie en vue d'une aide réelle à la résolution de cette pathologie ; ces conseils sont délivrés à titre d'exemple, de façon non exhaustive et ne doivent pas priver l'internaute de procéder aux recherches qui lui semblent nécessaires. Par ailleurs, nos conseils ne remplacent ni ne doivent vous priver d'une consultation ou de nous contacter pour toute information complémentaire utile conformément aux conditions générales d'utilisation de notre site .

En première intention à titre d'exemple, le(s) produit(s)...

Associé(s) utilement par exemple avec...

Conseils en nutrition

Phytothérapie

Bibliographie

* Thornhill SM, Kelly AM. Natural treatment of perennial allergic rhinitis. Altern Med Rev. 2000 Oct; 5 (5):448-54. Knekt P, Kumpulainen J, et al. Flavonoid intake and risk of chronic diseases. Am J Clin Nutr. 2002 Sep; 76 (3):560-8.
** Giuseppe Caramia et al., Clinics in dermatology, 2008.